Comment créer du bon contenu? Quelques rappels du FWCC

Le marketing de contenu, c’est notre spécialité. Être spécialiste de quelque chose, ça veut dire s’y connaître, avoir accès à une équipe diversifiée et compétente et plusieurs ressources, mais ça veut surtout dire rester à l’affût des tendances et des nouveautés dans le domaine. Le mois dernier, j’ai passé une semaine à fréquenter les divers experts du Festival web de création de contenu organisé par Alexe Martel et ses acolytes. Ça m’a permis de me recentrer sur le plus important en création de contenu. Je te partage quelques-unes de mes notes de cette semaine inspirante – avec mes petits ajouts personnels – pour créer du bon contenu.

Attention! Cet article est pour vous si vous avez déjà une connaissance de base du lexique marketing et des pratiques courantes.

Comment créer du contenu de façon intentionnelle?

Tatiana St-Louis distingue la conception traditionnelle du contenu qui est instrumentalisant (un émetteur produit une information reçue par un public) de la création intentionnelle de contenu. C’est une perspective intéressante qui permet de voir le contenu comme un espace de dialogue et d’échange avec le récepteur de notre message.

Pour elle, un contenu devrait être pertinent (en se positionnant comme un guide expert), cohérent (en lien avec notre marque), constant (être un leader avec un message clair) et qui conserve ces caractéristiques à long terme.

Quand on crée du contenu tous les jours, ça arrive de tomber dans des habitudes, des clichés, du répétitif.

C’est important de toujours se rappeler pourquoi on crée et, surtout, pour qui?

Est-ce que tu gribouilles ou tu crées? Ton contenu apporte-t-il de la valeur? Quel est son but?

Copier ou s’inspirer? Comment créer du contenu de manière éthique?

On est tous des voleurs. Aucune idée n’est complètement originale. Ceci étant dit, il y a une grande différence entre le plagiat et l’inspiration.

L’allégorie du compost de Jolianne Landry :

1— On consomme du contenu qui nous plaît, de diverses sources.

2— On digère l’information. Ça mûrit dans notre esprit, on y ajoute d’autres inspirations et on fait une belle bouette avec toutes nos inspirations.

3— On fertilise : on distribue notre belle bouette d’idées un peu partout pour faire germer d’autres idées.

C’est un peu ce qu’on fait chez Sparkling : chacun d’entre nous a son propre moodboard et ses sources d’inspiration. On se partage régulièrement des éléments qui nous ont plu et on se crée une bouette collective qui nous inspire de nouvelles idées!

Quelques ressources pour aller plus loin :

Le référencement ou le SEO, pour bien positionner son contenu numérique

Créer du contenu, c’est une chose, mais le rendre disponible aux yeux des intéressés, c’en est une autre. On pourrait écrire des livres entiers sur le SEO et les mettre à jour chaque semaine. Ça change souvent et il faut être rapide sur les tendances et les changements. Par contre, c’est bien de se souvenir que :

  • Le référencement/SEO, ce n’est pas juste une série de mots-clés dans ton URL web ou dans tes contenus écrits. Il faut à la base que le contenu soit bon. Pour du bon référencement, pense toujours à offrir un meilleur service à ton client cible. Comment peux-tu améliorer l’expérience de l’utilisateur sur ton site web? Clarifier ce que tu fais? Guider la personne à travers ton contenu?
  • Ton référencement naturel sera meilleur si les utilisateurs partagent un lien précis de ton site web (à l’opposé de ta page d’accueil, par exemple). Guide-les vers des pages de contenu à valeur ajoutée et incitez-les à les partager.

Analyses-tu tes résultats? Si tu es super bien classé sur Google, mais que personne ne clique sur tes liens ou ne lit tes contenus une fois sur ton site, à quoi bon avoir mis cette énergie sur ton référencement?

Quel est le futur de la création de contenu?

Le FWCC s’est terminé sur un panel très intéressant où plusieurs experts échangeaient sur l’avenir de la création de contenu. Et non, il n’a pas été question des meilleures plateformes à exploiter, des tendances de couleurs Pantone de l’année prochaine ou des effets à inclure dans ton prochain vidéo Tiktok. Les discussions tournaient plutôt sur le rôle des créateurs de contenu dans un écosystème de communications, de marketing, mais dans la société en général.

Ma conclusion suite à ce panel, c’est que le futur de la création de contenu, c’est d’en faire une approche et un métier dont les fondations sont solides.

À mon avis, pour être un bon créateur de contenu, je crois qu’il faut savoir trouver un équilibre entre des bases solides (valeurs, marque, fonctionnement et stratégie) et une ouverture à la créativité et aux nouvelles idées et approches.

Quelques rappels à te répéter quand tu crées

  • Être créateur de contenu, c’est être un véritable couteau suisse : rédacteur, scénariste, photographe, monteur, marketeur et parfois même acteur.
  • Penser à créer un dialogue avec le lecteur plutôt que de simplement lui présenter une information.
  • Le contenu doit être personnalisé. Encore une fois, qui est ton client idéal et que veut-il?
  • Ton contenu est-il uniquement sur tes réseaux sociaux? Rapatrie-le sur une plateforme qui t’appartient, comme ton site web!
  • Distingue-toi. Quelle est ta valeur ajoutée? Pourquoi devrait-on te choisir TOI comme créateur de contenu?
  • Reste toujours en lien avec ta marque.
  • Tu écris? Relis-toi à voix haute avant de publier (le truc qu’Alexe répète tout le temps, mais qui est tellement pertinent!)

Tu es créateur de contenu? Comment vois-tu le futur de la création de contenu? Quels sont tes plus grands défis?

Partager

Par Amy Mailloux

Chargée de projets, marketing de contenu

Nos articles récents

Marketing pour les nuls : un petit lexique du vocabulaire

6 questions à se poser pour rédiger du bon contenu

Mehdi Boukacem nommé directeur de production chez Sparkling!

On lance votre mission?

Prenez rendez-vous avec nous pour discuter de vos besoins et de vos objectifs.

Contactez-nous ici! 👇