S’organiser en s’amusant avec un bullet journal

bullet journal

Par Anne-Catherine Rioux, VP Opérations

Je prends rarement des résolutions en début d’année. Je fais souvent un bilan en décembre et je me demande ce que j’ai envie d’accomplir dans les prochains mois. En fait, je n’ai jamais eu besoin de résolution, parce que je fais pas mal toujours ce que je dis que je veux faire. Je cours 6 jours par semaine, je fais les distances dont j’ai envie : j’ai ma motivation interne naturelle. 

Lorsque j’ai eu 40 ans, David a dit aux invités de mon party : « Si vous voulez que quelque chose se réalise, parlez-en à Anne-Catherine ». Quand j’ai un projet, j’ai ma liste, mon agenda, et c’est parti ! La recette fonctionne, pourquoi la changer ?

Nouvelle année, nouveau projet

Comme pas mal tout le monde, on a eu des vacances de Noël bien tranquilles et j’ai eu de l’espace dans ma tête pour réfléchir et avoir envie d’imaginer l’organisation de mon travail. Je voulais être plus créative, utiliser davantage mes mains que mon clavier, et retrouver le papier et le crayon. Je cherchais une façon de me concentrer différemment pour atteindre mes objectifs et mes intentions. Bref, j’avais envie de planification consciente. 

Il y a quelques mois, je suis tombée sur un agenda qui date de mon séjour d’études en Allemagne au milieu des années 90. J’y ai consigné, tous les jours, tout ce que j’ai fait. Il y a des dessins, du collage, des billets de spectacles et de musées. C’est un souvenir touchant qui m’est revenu en tête durant les vacances. Et si… 

J’avais donc une envie de faire autrement, mais j’ignorais comment. Comme plusieurs, j’aime me perdre un peu dans les images d’Instagram où je suis quelques comptes créatifs. J’avais vu passer le concept du bullet journal, j’étais curieuse et je me suis renseignée. 

Bullet journal inspiration
Quelques inspirations trouvées sur Pinterest

Loin d’être une experte de ce type de journal ou d’être une artiste accomplie, j’ai vu en cette méthode quelque chose d’inspirant et qui répondait à ce dont j’avais envie : 

  1. Organiser mon travail de façon efficace.
  2. Être plus créative dans l’organisation de mon temps.
  3. Utiliser mes mains/lâcher un peu les écrans.
  4. Me poser, faire fonctionner mon cerveau différemment. 

Au fil de mes lectures et de ma petite pratique des dernières semaines, j’y ai aussi découvert un aspect thérapeutique très agréable. 

À go, je me lance

L’objectif pour moi n’était pas d’ajouter quelque chose à ma vie. J’avais un système qui fonctionnait. J’ai donc choisi de mettre en place un journal d’inspiration

Matériel

Vous verrez, il existe des tonnes et des tonnes de matériel : de magnifiques cahiers, de sublimes crayons de toutes les couleurs avec des pointes de toutes les tailles. 

J’y suis allée simplement. Voici mes coups de cœur :

  • Le cahier Leuchtturm 1917 format A5 – selon moi, le meilleur.
  • Les crayons Sakura Pigma Micron – comment ça se fait que j’avais pas eu ces crayons-là dans ma vie avant ? 
  • Une règle – datant probablement de mon passage au secondaire.
  • Les surligneurs Stabilo « fashion edition » de mes filles – désolée Adèle et Simone, se sont désormais MES crayons.
  • J’ai fait un investissement de 4 $ sur des marqueurs à doubles pointes de chez Dollorama – tout le monde devrait avoir ces crayons-là ! J’en ai acheté à tous mes employés l’été dernier. 

L’important, à cette étape, c’est de ne pas trop investir avant de savoir si on aime ça et si on va maintenir la pratique dans son quotidien. Avec le temps, il sera toujours possible d’acheter plus de crayons (ouiiiiiiiiii), des rubans collants colorés ou des feutres chouettes. 

Démarrer / s’inspirer

L’utilisation du journal peut être variée. Si on s’en sert essentiellement pour garder une trace du passé, du présent et du futur, c’est surtout un outil pour être dans le moment présent. On y consigne les informations du quotidien, nos inspirations artistiques, nos projets de voyage, nos citations préférées, ou encore, on en profite pour faire de l’écriture libre. Plusieurs se serviront aussi du journal pour conserver une trace de leurs habitudes: activités physiques, lectures, qualité du sommeil, etc.

La routine, j’aime ça ! 🗓

J’aime les choses qui reviennent chaque jour, mes petites habitudes. J’ai donc maintenu ma routine d’organisation qui est la suivante : 

  1. 10 minutes tous les matins de semaine avant de commencer ma journée de travail. Je regarde mon horaire et je pose mes priorités réalistes (surtout dans les 23 derniers mois !). 
  2. Je garde mon journal ouvert à côté de moi toute la journée. Je coche les priorités effectuées (qui n’aime pas barrer quelque chose sur sa liste  ?), je consigne aussi toutes mes notes de travail et les petites choses importantes à ne pas oublier lors d’une rencontre. 
  3. Je garde ça simple !
  4. 10 minutes en fin de journée de semaine pour regarder mon agenda du lendemain, voir si j’ai dû reporter quelque chose et faire le point sur la journée. 

Confession : je garde deux journaux, un pour le travail et un pour le personnel. 

Celui du travail est plus simple, pour des raisons pratiques. Le personnel est plus artistique, mais demeure quand même épuré. Il faut être réaliste, mes talents sont limités côté dessin.  

Sur la perfection 

Avant même de me lancer dans mon journal d’inspiration, je me suis imposé 4 règles directrices parce que je suis une perfectionniste hyper performante. Je ne voulais pas que ce nouvel outil me rende vulnérable aux énergies négatives. 

Mes 4 commandements :

  • Je ne suis pas obligée d’être constante ou de continuer. Je me suis engagée à le faire pendant 3 mois. Après, si j’aime pas ça ou si c’est trop compliqué, je peux arrêter.
  • Ça n’a pas besoin d’être parfait ! Faire des erreurs, c’est correct. J’ai choisi une méthode simple et épurée parce que je savais que si je me lançais dans quelque chose de plus élaboré, j’allais être déçue. Je suis sur les réseaux sociaux de magnifiques personnes talentueuses qui ont des journaux sublimes, mais c’est pour les yeux et le cœur. 
  • Il faut que ça soit pratique ET le fun. C’était le but de ce nouvel outil. Je voulais organiser mon travail dans le plaisir, m’amuser un peu avec mes crayons, être créative. 
  • J’essaie de nouvelles choses. La routine, c’est bien, mais revoir un peu ses façons de faire, ça fait du bien.

Mes inspirations « prefs »

Il y a des milliers de façons de s’inspirer, de s’informer et d’apprendre sur le journal d’inspiration. 

  • Ryder Carroll – C’est l’inventeur du bullet journal.  Il a écrit un livre sur le sujet et il propose plusieurs capsules sur sa chaîne YouTube.
    • Une vidéo à voir en particulier ici.

Bullet journal

  • Annie Weir – pour son approche simple et épurée. Elle offre aussi une formation sur Domestika. 

Bullet journal

Sinon, Pinterest et Instagram regorgent d’idées magnifiques ! 

Anne-Catherine Rioux
Anne-Catherine Rioux

À propos

Bien communiquer devrait être facile et toujours bien fonctionner
Nous sommes là pour ça. Nous clarifions les messages, bâtissons les processus, créons vos contenus, produisons vos événements, et surtout, nous trouvons des solutions pour favoriser votre croissance.

Articles récents

Nous suivre

Inscrivez-vous à notre infolettre